Accueil / Communication digitale / Le métier de webdesigner développeur au sein de B17 vu par Quentin

Le métier de webdesigner développeur au sein de B17 vu par Quentin

20/01/2021

En charge de la conception graphique des sites internet, Quentin Douteau, webdesigner et développeur au sein de l’agence va répondre à quelques questions sur son métier.

En quoi consiste ton métier ?

Au sein de l’agence, j’ai 2 casquettes : je suis webdesigner et développeur. Dans le cadre d’une création ou refonte de site par exemple, j’interviens après la phase de cadrage pour la réalisation :

  • La partie web webdesign
    Cela consiste à imaginer et concevoir, via des maquettes, l’aspect graphique du site web (illustrations, typographie, animations…) dans le respect de la charte graphique du client et en cohérence avec son ADN, son activité, ses cibles et objectifs.
  • La partie développeur
    Il s’agit de développer le site web et ses fonctionnalités en fonction des maquettes réalisées au préalable tout en prenant compte des contraintes définies dans le cahier des charges.

Comment envisages-tu la création ?

Mon processus de création est assez aléatoire, tout dépend du projet mais globalement il y a toujours une phase de veille graphique plus ou moins importante, je m’imprègne de l’univers du client avec les contenus existants, je prends en compte ses inspirations fournies lors du cadrage, et je me base ensuite sur le brief et les zonings (structures de page) réalisés par le chef de projet pour construire l’interface graphique du site web.

Comment procèdes-tu pour commencer un projet webdesign ?

Tout dépend du projet à vrai dire, je ne pense pas qu’il y ait UNE bonne façon d’aborder un projet. Pour certains projets, je peux être très rapidement inspiré. Parfois, j’ai besoin de faire des recherches plus approfondies, de m’imprégner des tendances du moment et des codes du secteur d’activité des clients que nous accompagnons. En termes de méthodologie je commence souvent par récupérer les contenus et maquetter 1 à 3 gabarits, dont la page d’accueil, pour valider l’intention graphique avec le client. Je propose alors une ou plusieurs versions selon le projet. On ajuste, et on décline ensuite. Lors du maquettage, l’adaptation en responsive design et les animations peuvent aussi déjà être pensées, et on finalise une fois le site développé dans le cadre de l’intégration et du recettage.

Quels sont tes sources d’inspiration ?

Mes principales sources d’inspiration, je les trouve en ligne sur les sites suivants :

Quelles sont les contraintes ?

Mes contraintes sont la compréhension du souhait du client et de son domaine d’activité afin de les retranscrire parfaitement dans l'univers du web. Dans le meilleur des mondes je commence les maquettes avec les contenus (textes, photos, vidéos…), mais bien souvent ils se créent en parallèle et cela ne facilite pas à la création, mais on y arrive toujours !

Selon les cibles et les objectifs précisés dans le cahier des charges, en amont de la création, la contrainte de l’expérience utilisateur est aussi très importante : le site doit être esthétique, certes, mais aussi performant !

Quelques réalisations que tu souhaites mettre en avant ?

Parmi mes dernières réalisations je dirai :

Quel est ton parcours ?

J’ai effectué 2 années en école de création graphique, e-artsup à Nantes, dans laquelle j’ai découvert et développé ma sensibilité artistique. J’étais déjà très attiré par le web, j’ai donc décidé de me spécialiser dans ce domaine en intégrant une formation de développeur web que j’ai eu la chance d’effectuer en alternance au sein d’une petite agence web ce qui m’a permis d’être confronté à la réalité du métier assez rapidement.

Merci Quentin pour tes réponses, cela nous permet de mieux comprendre ton métier et ses différentes facettes.

Fermer