Accueil / Marque employeur / PME, soignez l’expérience candidat !

PME, soignez l’expérience candidat !

08/10/2019

#2 de la prise de contact à la prise de décision

La relation que l’entreprise construit avec ses collaborateurs démarre dès la phase de recrutement et le parcours proposé au candidat. Les premiers contacts, de l’offre d’emploi aux entretiens de recrutement s’avèrent ainsi déterminants pour structurer l’image de marque employeur.

Le recrutement, acte de séduction et de sélection réciproque.

Soigner la forme, c’est soigner son image. Rares sont les candidats qui n’ont jamais été marqués par entretien de recrutement mal vécu : longue attente dans les couloirs en guettant la disponibilité de son interlocuteur, échange non préparé, considération médiocre de la part du recruteur… autant d’expériences aussi variées que désagréables pour le candidat !

Potentielle future valeur ajoutée pour l’entreprise, tout candidat doit être considéré comme une cible de choix. Au même titre qu’un prospect, il doit être traité avec considération, bienveillance, dans l’optique de le séduire, ou a minima de lui donner une belle image de son entreprise. Les différentes phases de rencontre apparaissent donc comme des opportunités, pour les deux parties, d’approfondir la compréhension du projet commun qui pourra les réunir. N’oublions pas que si la phase de recrutement est construite comme un process de ciblage et de sélection pour un employeur, c’est également le cas pour un candidat.

Le recrutement est la 1re étape dans la réussite de l’intégration du candidat

Rencontre avec les potentiels futurs collègues, mise en situation professionnelle, échange dans un contexte hors cadre (pratique sportive, déjeuner…) : le champ des possibles est large pour chercher à donner de la profondeur et du sens au processus de recrutement.

Le parcours doit toutefois répondre à des impératifs simples : de fonctionnalité (à quoi ça sert ?), d’efficacité (quel investissement temps / coût pour quel bénéfice ?) et d’image (cela nous ressemble-t-il ?).

Ces étapes doivent permettre aux deux parties de confirmer leur intérêt réciproque pour une collaboration. Compréhension du poste, des missions et responsabilités, projet d’entreprise, valeurs et culture : c’est à ce stade que se forgent les fondements de la relation employeur/employé. C’est pourquoi il est important de se donner, dès la phase de recrutement, les moyens de réussir l’intégration de votre collaborateur !

Communiquer sa décision

Quelle image souhaite-t-on laisser dans l’esprit d’un candidat que l’on ne retient pas ? Celui-ci deviendra peut-être un nouveau candidat qualifié, un fournisseur, voire un prospect ou un client… Dans tous les cas, il parlera de son expérience de candidat dans son entourage et encore davantage s’il la considère comme négative !

Partant du postulat que notifier sa réponse, même négative relève de la politesse, l’attention apportée à ce retour nourrit votre image de marque en tant qu’employeur. Délai raisonnable de réponse, canal choisi (une conversation téléphonique sera nécessairement plus impactante qu’un e-mail), personnalisation de la réponse, échange sur le ressenti du candidat et transparence contribueront à vous forger une bonne image de recruteur.

De l’offre d’emploi à la notification d’une réponse (positive ou négative) en passant par les différents entretiens, le process de recrutement se construit comme une succession d’actes de communication. Au cœur de l’enjeu : votre image de marque employeur. Et si vous donniez une dimension stratégique à cette démarche pour en faire un véritable facteur d’attractivité ?

Fermer